Gestion des goélands

Le goéland argenté dans la ville

Description de l’espèce

L’espèce de goéland la plus commune au Touquet-Paris-Plage est le goéland argenté (Larus argentatus – European Herring Gull (anglais)). Son bec est d’un jaune tendant vers l’orange avec une tache rouge vermillon et ses pattes sont roses.

Le goéland argenté se reproduit dans son habitat naturel en colonie le plus souvent sur les rivages abrupts et rocheux comme au Cap Blanc Nez pour le Pas-de-Calais occupé depuis 1960.

Son régime alimentaire est composé de mollusques, crustacés, poissons marins et également de déchets alimentaires, de cadavres d’animaux divers, de graines, de fruits, d’œufs d’autres oiseaux et de vers de terre en période de labour des champs.

Comme tous les laridés (goélands, mouettes, sternes), le goéland argenté est une espèce protégée en France.

Intelligent, opportuniste et peu farouche, il a réussi à s’acclimater dans les agglomérations côtières où il a trouvé un habitat protégé. Perché sur les toits, il ne craint plus les attaques de renards ou de hiboux grand-duc, ses prédateurs naturels ou celles des rats et des goélands marins qui consomment ses œufs et oisillons.

Les poubelles et les décharges à ciel ouvert constituent désormais sa principale cantine, quand ce ne sont pas les habitants qui lui fournissent directement son repas.

Cette colonisation urbaine est relativement récente. Sa présence au cœur des villes laisse à  penser que la population de goélands argentés est en augmentation. C’est pourtant l’inverse, à l’échelon national et européen les effectifs sont en baisse. On assiste en fait à un déplacement vers les milieux urbains.

Le goéland argenté a mauvaise réputation auprès des citadins. Il est considéré comme un voleur de nourriture, il est très bruyant et parfois agressif, il souille toitures et autres gouttières de ses déjections et de divers matériaux provenant de son nid.

Compte tenu de son statut de protection et de la difficulté à l’effaroucher, il n’est pas envisageable de l’éradiquer des villes.

L’action municipale

Depuis le 22 février 2017, la commune du Touquet-Paris-Plage, très impactée par la présence de goélands argentés, dispose d’une autorisation préfectorale pour mener des opérations visant à réguler la population d’oiseaux par la stérilisation des œufs.

Dans un premier temps, cette opération a été confiée à un prestataire extérieur.

En 2019, la ville a acquis un drone de surveillance et formé un agent municipal au télé-pilotage afin d’aider la société dans le repérage des nids.

Cette expérience de professionnalisation des services municipaux dans ce domaine étant très concluante, la municipalité a décidé en 2020 de créer sa propre unité de stérilisation et de mettre fin au contrat de prestation privée.

La ville s’est dotée d’un second drone pour la stérilisation des œufs.

Un service municipal de stérilisation présente plusieurs avantages par rapport à une entreprise extérieure :

       Sa connaissance approfondie du territoire,

       Une présence toute l’année facilitant un suivi régulier,

       Sa disponibilité pour organiser et renouveler des opérations ciblées dans les conditions optimales (tôt le matin en l’absence de public, vent faible pour le traitement des œufs et le vol du drone, fin de la période de ponte avec la présence de tous les œufs dans le nid).        

Au début du printemps, le drone de surveillance effectue des survols de la zone de reproduction des oiseaux.

Ses prospections complétées de signalements d’habitants permettent de quantifier et de cartographier les nids présents.

En avril-mai, avant le démarrage de l’incubation, les agents procèdent à des aspersions des œufs à l’aide d’une huile non toxique pour l’environnement.

Cette dernière bloque les échanges gazeux stoppant ainsi le développement de l’embryon.

Ce traitement est effectué en se rendant directement sur la toiture quand elle est sécurisée, depuis une nacelle si le nid est situé à un endroit proche de la rue et à une hauteur réduite ou à l’aide d’un drone pour les nids difficiles d’accès.

En 2021, la commune a stérilisé 365 œufs pour 134 nids.

L’action des habitants et des commerçants

Les signalements sont une source d’information précieuse pour le service en charge de la stérilisation. Une fiche de signalement est téléchargeable ci-dessous. Elle est également disponible en version papier à la mairie.

La lutte contre la prolifération des goélands argentés est l’affaire de tous, c’est pourquoi il convient de respecter quelques règles essentielles :

       La commune a pris un arrêté le 19 décembre 2019. Il est désormais interdit de nourrir les goélands et autres animaux sauvages sur son territoire. Le non-respect de cet arrêté est passible d’une amende de 450 euros.

      Terrasses, balcons et autres gouttières doivent être nettoyés régulièrement afin de priver les oiseaux de matériaux facilement disponibles. La destruction des nids est autorisée hors période de reproduction, du 1er septembre au 31 mars.

       Plus efficace encore, comme mesure préventive, est l’installation d’une barrière physique. Divers dispositifs dotés de pics métalliques sont disponibles dans le commerce.

       Les déchets alimentaires doivent être déposés dans des conteneurs et poubelles fermés ou acheminés à un point d’apport volontaire.

La Ville du Touquet-Paris-Plage, avec le soutien des services de l’Etat, entend poursuivre et pérenniser les mesures de régulation de la population de goélands argentés pour le bien-être des habitants et des visiteurs.

 

 

X