Actualité

Vigilance intoxications

Vigilance intoxications ❗️

Chaque année, au cours de la période de chauffe, environ 4 000 personnes sont victimes d’une intoxication oxycarbonée et environ 100 personnes en décèdent. Notre région est particulièrement touchée par ce problème de santé publique.
Si la plupart du temps les intoxications ont lieu au domicile (85 %), elles surviennent également dans les établissements accueillant du public, les lieux de culte et dans les milieux professionnels.
Une intoxication par le monoxyde de carbone est due à une mauvaise combustion au sein d’un appareil de chauffage ou de cuisson mauvais fonctionnement d’un appareil à combustion (chaudières notamment), et ce quel que soit le combustible utilisé (bois, gaz, charbon, pétrole… ), défaut d’aération ou de ventilation du logement, conduit d’évacuation de gaz brûlés défectueux ou obstrué, utilisation inappropriée d’appareils de chauffage d’appoint ou de groupes électrogènes.
Dans la plupart des cas, ces accidents sont évitables. Pour éviter ce risque, un certain nombre de conseils de prévention doivent être adoptés et mis en pratique tout au long de l’hiver, que ce soit dans les habitations individuelles, les immeubles et les espaces accueillant du public.
Pour limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone au domicile, il convient de
✅avant chaque hiver, faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude et les conduits de fumée par un professionnel qualifié;
✅tous les jours, aérer au moins dix minutes, maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et ne jamais boucher les entrées et sorties d’air;
✅respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion: ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu

Source

Partager

X